Livraison offerte en France Métropolitaine dès 200 euros d'achat.

Interview de notre Oenologue Alexis Cornu - Comment faire un bon rosé !

décembre 02, 2017

Interview de notre Oenologue Alexis Cornu - Comment faire un bon rosé !

En quoi consiste le métier d’oenologue ?

L'étymologie du mot œnologue remonte au grec oenos  (= le vin) et loguos (= la science). L’oenologue est le spécialiste du vin.  Diplômé d’un master en sciences techniques d’étude et de la connaissance du vin, ses fonctions vont de la culture du raisin jusqu’à la bouteille de vin. Seuls 5 centres de formations délivrent ce diplôme en France.

Quelle est votre journée type ?

Il n’y a pas de journée type pour un oenologue. Le maître mot est “s’adapter”. S’adapter à ce qui se passe dans la nature, les vignes et les cuves. En ce moment même la vendange 2017 se termine, je me concentre donc essentiellement à l’analyse des vignes pour sélectionner les parcelles les plus abouties. Et puis après il y aura le temps de la dégustation du vin et de l’assemblage. J’accompagne aussi souvent nos clients pour leur expliquer nos terroirs, les caractères de nos vins et plus largement notre philosophie de vigneron. Bref ce sont des journées très variées, qui ne comportent rien de routinier.

Comment s’annonce la récolte 2017 ?

Chaque récolte est un éternel recommencement guidé par les forces de la nature et conduit chaque année à l’élaboration de nouveaux vins. L’année 2017 a enregistré une météo plutôt défavorable : canicule printanière, suivie d’une période de gel précédant un été très sec. La récolte est certes moins volumineuse mais d’une très belle qualité. La maturité des cépages a été bouleversée également et il faudra s’adapter à cette caractéristique en cave pour réaliser des rosés de qualité vêtus d’une belle robe au ton pâle.

Quel est le secret d’une belle robe rosée ?

La couleur des rosés en Provence est très importante, elle est la première chose qu’un consommateur juge.  En Provence, les nombreuses nuances sont toutes référencées au centre du vin du Var. Cette couleur rosée est définie par les pigments naturels du raisin. Ce sont des pigments qu’on appelle les anthocyanes, qui vient du Grec, “La couleur bleue des fleurs » et ces dernières se trouvent concentrées dans les pellicules de raisin.

Au château de Berne nous récoltons les raisins à la fraîche en pleine nuit. Nos équipes se donnent rendez-vous vers minuit au cœur du vignoble pour commencer la récolte et ce, jusqu’à 6 heures du matin. Dans ces conditions les couleurs se diffusent plus lentement dans le jus et on maîtrise ainsi au mieux la couleur de nos vins rosés. On limite également les phénomènes d’oxydation qui risqueraient d’altérer la couleur.

 Comment définiriez-vous un rosé de qualité ?

De manière générale, un vin de qualité est, avant tout, un vin qui vous plait, cela reste donc une donnée très subjective.  Selon moi, un bon vin est un vin surprenant, car bien qu'après avoir dégusté année après année les mêmes vins, j’aime encore être surpris. C’est surtout un vin qui a de l’élégance, de la puissance, de la richesse, sans être trop démonstratif, et il va surtout être agréable à boire pour accompagner les repas.

J’espère avoir pu répondre à vos questions, et je vous donne Rendez-vous au Château de Berne ou retrouvez nos vins rosés en ligne.

Merci

Alexis Cornu